Père Yannik Bonnet

Que pensez-vous de l'exhortation apostolique du Pape François ? Père Y. Bonnet



Que pensez-vous de l'exhortation apostolique du Pape François ?
Cette question m'a été posée à plusieurs reprises  mais je suis dans l'incapacité d'y répondre car je ne l'ai pas lue! En fait, attelé à plusieurs " chantiers " de travaux qui m'ont été commandés et que j'ai acceptés, je sais que je ne retrouverai le temps de lire posément le texte du Pape que début juin. Je me suis donc borné à donner à mes interlocuteurs quelques conseils pour qu'ils évitent de tirer de leur lecture des conclusions hâtives, influencées par leur sensibilité, leur insuffisante formation ou les réactions médiatiques du monde profane.

Premier conseil, c'est Jésus Lui-même qui parle : " N'allez pas croire que je sois venir abolir la Loi ....pas un iota, pas un trait de lettre de la Loi ne passera que tout ne s'accomplisse...Quiconque renvoie sa femme, sauf en cas d'impudicité est cause qu'elle devient adultère et qui épouse la femme renvoyée commet l'adultère" . Autrement dit, la Loi d' Amour accomplit la Loi morale mais ne l'abroge pas. En citant ce passage du sermon sur la montagne ( Mt ch5 ), on n'est pas un affreux légaliste, mais un disciple du Christ. D' ailleurs le Concile de Vatican II ( Lumen gentium n°24 ) confirme que les évêques ont la mission " de prêcher l' Evangile à toute créature  afin que tous les hommes, par la Foi, le baptême et l'accomplissement des commandements, obtiennent le salut ". Vingt ans après la clôture du Concile est mis en chantier le Catéchisme de l'Eglise catholique, qui confirme l' importance des dix commandements et précise : " L'existence morale est réponse à l'initiative aimante du Seigneur " .

Comme le Catéchisme,le Pape Jean-Paul II s'appuie sur le dialogue de Jésus avec le jeune homme riche ( Mt 19,16 ) , pour bâtir son enseignement moral , l' Encyclique Veritatis Splendor, et " rappeler quelques vérités fondamentales de la doctrine catholique  qui risquent d'être déformées ou rejetées dans le contexte actuel ". Jean-Paul II a été canonisé récemment par le pape François, on peut donc sans risque relire cette Encyclique qui pose au chapitre III la question du rapport entre liberté et vérité ( n° 84 ) : " Seule la liberté qui se soumet à la Vérité conduit la personne à son vrai bien " . Et le saint Pape d' ajouter " l'urgence qu'il y a, pour l'Eglise elle-même, de mener un intense travail pastoral précisément sur cette question fondamentale" .

Il ne faut pas opposer la pastorale à la doctrine : à juste titre , la pastorale se veut aimante pour les pécheurs que nous sommes mais l' Amour ne peut pas être séparé de la Vérité, dira Benoit XVI dans Caritas in Veritate. Le travail intense souhaité par Saint Jean-Paul II en 1993 a -t-il été à la hauteur des exigences de l' époque ? Je le pense, car le conseil pontifical pour la Famille a publié en 2003 un " lexique des termes ambigus et controversés sur la famille, la vie et les questions éthiques ", qui a traité plus de quatre vingt dix thèmes en près de mille pages !

C'est dans cet ouvrage que j'ai trouvé trois indications en matière d' agir pastoral, que j'ai transmises à mes questionneurs. Primo , il faut prendre du temps au lieu de chercher une solution pour apaiser la personne en désarroi, au risque de ne pas lui donner le temps de grandir spirituellement. En outre Il faut penser " Bien commun " pour éviter que des pasteurs prennent des positions incompatibles entre elles. Enfin la miséricorde doit stimuler la croissance dans la Grâce et donc le rejet du péché.



Père Y. Bonnet
Admin




Liberté, Autorité et Obéissance. | Commentaires d'Evangile. | Guide Pour la Sainteté ( GPS ) | Foi, Magistère et Catéchisme de l'Eglise Catholique



Inscription à la newsletter