Père Yannik Bonnet

Peut-on hâter le sauvetage de la France ? Père Y. Bonnet



 

     Le lecteur qui me pose cette question ajoute : " Et peut-on adoucir l'inévitable purification , que va subir notre patrie ? " . La réponse à cette deuxième question est donnée dans la Bible , avec le livre de Jonas .Un livre plein d'humour , puisqu'il nous décrit un homme , ce Jonas , tellement sûr de la miséricorde divine qu'il n'a aucune envie d'aller annoncer aux habitants de Ninive que leur ville va être détruite . Et effectivement , après quelques péripéties , Jonas finit par obéir au Seigneur et ce qu'il craignait se produit : les ninivites se repentent de leur mauvaise conduite , roi en tête , et le Seigneur pardonne . Jonas le prend très mal , son amour propre de prophète en a pris un coup ! Nos ninivites hexagonaux , ce sont les veilleurs qui nous donnent un bel exemple : ils prient , font preuve de patience face aux indignes persécutions et brutalités des forces du désordre . Ils sont en train d'obtenir cet adoucissement que l'on ne peut que souhaiter , quand on voit ce qui est subi actuellement par nos frères chrétiens dans la plupart des pays musulmans , signe que la violence contemporaine surpasse encore celles du passé . Reste la première question , mais la réponse est identique : la miséricorde infinie de notre Dieu est telle qu'il est toujours prêt à presser le mouvement du sauvetage , dès qu'Il voit , Lui qui connait le fonds des coeurs , que la conversion de ses enfants est sincèrement et sérieusement engagée . Dans le cas particulier de la France , fille aînée de l'Eglise , nous pouvons tous faire des suggestions de prière , de démarches , d'actions , destinées à montrer à notre Sauveur que notre Espérance ne réside que dans sa Grâce . Il est clair , je pense , pour tous les catholiques que le sauvetage ne peut venir du monde politique , ce qui n'exclut pas qu'il y ait des hommes politiques respectables et courageux . Donc c'est bien vers le Ciel qu'il faut se tourner et , pour ce qui concerne la France , l'avocate incontournable , c'est la Très Sainte Vierge Marie , patronne principale de notre patrie . Je vais donc me risquer à faire une suggestion : faire à notre Saint Père la demande d'une nouvelle glorification solennelle de la Vierge Marie , ce qui nous obtiendrait certainement de multiples grâces du Christ , tellement Jésus aime voir sa Maman aimée et glorifiée .

   

Notre Dame de France, le Puy en Velay
Notre Dame de France, le Puy en Velay

Peut-on hâter le sauvetage de la France ? Père Y. Bonnet

 Voilà ce dont il s'agit ; je relisais récemment l'Encyclique " Ad caeli Reginam " du pape Pie XII , donnée en 1954 , quand il a instaurée la fête de Marie Reine . Pie XII disait entre autres : " Marie doit être appelée Reine ....parce que de par la volonté de Dieu elle eut une part exceptionnelle à l'oeuvre de notre salut éternel ....fut en vérité intimement associée au Christ ... en raison de la manière unique dont Elle a donné son concours à notre rédemption " .

La suite est de la même veine et l'on comprend pourquoi moins de dix ans plus tard , de nombreux Pères conciliaires souhaitaient une nouvelle définition dogmatique qui reconnaîtrait ce rôle éminent de Marie , potentiellement exprimé dans son Fiat mais effectivement réalisé jusqu'au pied de la Croix et ultérieurement comme Mère de l'Eglise , selon la proclamation de Paul VI à la fin du Concile . Ce ne serait que justice , puisque les deux dogmes mariaux déjà promulgués , l'Immaculée Conception par Pie IX et l'Assomption par Pie XII , sont tous deux relatifs aux Grâces exceptionnelles que Marie a reçues de son Dieu . D'ailleurs en 1993 , le pape Jean-Paul II , qui avait publié en 1987 "Redemptoris Mater" , avait été touché par un ouvrage de M.Miravalle , qui donnait 80 pages d'arguments en faveur de ce nouveau dogme , reconnaissant le caractère unique et éminent de la coopération de Marie avec son Fils , l'Unique Rédempteur .

A l'issue du congrès mariologique de Czestochowa de 1996 , le Saint Père avait demandé d'étudier les possibilités de ce nouveau dogme . Le travail est peut-être encore en cours après la publication négative sur le moment de la commission de théologie mariale réunie à cet effet en 97. N'oublions pas qu'il faut des siècles pour proclamer un dogme, qu'une réponse négative est souvent une consolidation nécessaire d'un dogme, le temps d'une vérification solide et d'une réflexion approfondie. Or celui-ci doit se situer dans la ligne de l'approfondissement doctrinal du concile oeucuménique de Vatican II , le concile réel pas le concile virtuel , selon l'heureuse expression de Benoit XVI . Je n'ai bien sûr aucune qualification pour " lancer une pétition " , c'est la mode en ces temps difficiles , mais je rêve que la Fille aînée de l'Eglise fasse une nouvelle demande de ce dogme à notre Saint Père François . Nous avons , une fois de plus , la Grâce d'avoir reçu du Seigneur un Pape marial , qui est allé tout de suite après son élection , confier à la Vierge son pontificat en la basilique de  Sainte Marie Majeure . Il y a là une nouvelle opportunité de voir Marie à nouveau glorifiée , et cette fois pour ses mérites . Je suis sûr que son Fils exulterait d'une joie céleste et qu'il serait heureux que l'initiative soit partie de cette France , qu'Il aime tant malgré ses infidélité récurrentes ! En tout état de cause , je m'engage à prier de tout mon coeur ma chère Maman céleste pour qu'elle intercède auprès de l'Esprit Saint , qui ne manquera pas de trouver les personnes adéquates pour adresser cette requête à notre Saint Père François .

Père Y. Bonnet

 


Notre Dame Salus Populi Romani, sainte Marie Majeure
Notre Dame Salus Populi Romani, sainte Marie Majeure
Admin



Conversion de la France



Inscription à la newsletter