Père Yannik Bonnet

Observatoire : Magistère et " femmes-prêtres"



Le pape dans l'avion, répondant aux questions des Journalistes.
Le pape dans l'avion, répondant aux questions des Journalistes.
Lorsque l'on veut retrouver le Magistère de l'Eglise sur une question fondamentale comme celle de l'ordination des femmes, il faut apprendre à remonter à la source...dans tous les sens du terme.

Pour répondre à cette question de l'ordination des femmes, un chrétien bien formé sait qu'il doit aller voir deux textes clés : Inter Insigniores, et Ordinatio Sacerdotalis, respectivement de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et du pape Jean-Paul II.

Le sujet de l'ordination sacerdotale des femmes fait partie de ces " sujets en boucles" qui reviennent régulièrement sur le tapis. La dernière fois, c'était la question posée dans l'avion au Pape François, lequel a répondu posément en renvoyant à Ordination Sacerdotalis, tout simplement en rappelant que Jean-Paul II a " fermé cette porte". Sa réponse montre une grande proximité et connaissance du contenu des deux textes fondamentaux sur la question et de toute la théologie qui va avec.

Un internaute lambda qui veut se renseigner sur la question et tape sur internet " femme prêtre" va tomber sur :
-La déclaration du pape François directement si l'internaute cherche à la source.
-Des relais plus ou moins fiables quant au Magistère, et là, la recherche devient plus compliquée pour le chercheur : il trouvera des sites d'actualités complètement non-croyants donnant le contenu du magistère de façon exacte, et des sites soi-disant catholiques donnant un contre-magistère. Exemple ici du compte-rendu du site Elle Magasine. On y trouve une chaîne de renvois qui ne remonte pas à la source des deux textes clés cités ci-dessus mais dont le contenu est fiable et complet et donne les propos exacts du Pape. On y trouve aussi en annexe et liens des choses plus éloignées du magistère!

A la source : se former de façon plus profonde

Ensuite, l'internaute qui désire se faire une idée plus profonde du sujet peut consulter les sites catholiques de formation ou, mieux encore, suivre des cours de théologie, se plonger dans Jésus de Nazareth de Benoît XVI. 

Voici l'histoire d'une théologienne dont le parcours est passé par la militance pour les femmes-prêtres, la lecture et l'étude de la position du magistère de l'Eglise, l'étude approfondie du texte Inter Insigniores, et la nomination à la commission théologique internationale à Rome : lire le parcours de sœur Sara Butler ici.

Extraits du texte de Jean-Paul II, Ordinatio Sacerdotalis. " Les plus grands dans le Royaume des Cieux, ce ne sont pas les ministres mais les saints". Inter Insigniores

Le texte complet est ici, sur le site du Vatican, et est très court.

Citations :


"L'Église ne se considère pas autorisée à admettre les femmes à l'ordination sacerdotale"

 «En n'appelant que des hommes à être ses Apôtres, le Christ a agi d'une manière totalement libre et souveraine. Il l'a fait dans la liberté même avec laquelle il a mis en valeur la dignité et la vocation de la femme par tout son comportement, sans se conformer aux usages qui prévalaient ni aux traditions que sanctionnait la législation de son époque»

"L''Église a toujours reconnu comme norme constante la manière d'agir de son Seigneur dans le choix des douze hommes dont il a fait le fondement de son Église "

 "D'autre part, le fait que la très sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Église, n'ait reçu ni la mission spécifique des Apôtres ni le sacerdoce ministériel montre clairement que la non-admission des femmes à l'ordination sacerdotale ne peut pas signifier qu'elles auraient une dignité moindre ni qu'elles seraient l'objet d'une discrimination; mais c'est l'observance fidèle d'une disposition qu'il faut attribuer à la sagesse du Seigneur de l'univers."

"La présence et le rôle de la femme dans la vie et dans la mission de l'Église, bien que non liés au sacerdoce ministériel, demeurent absolument nécessaires et irremplaçables. Comme l'a observé la Déclaration Inter insigniores, «l'Église souhaite que les femmes chrétiennes prennent pleinement conscience de la grandeur de leur mission: leur rôle sera capital aujourd'hui, aussi bien pour le renouvellement et l'humanisation de la société que pour la redécouverte, parmi les croyants, du vrai visage de l'Église»

" Les plus grands dans le Royaume des Cieux, ce ne sont pas les ministres, mais les saints»"


Et le passage qui " ferme la porte" :


"C'est pourquoi, afin qu'il ne subsiste aucun doute sur une question de grande importance qui concerne la constitution divine elle-même de l'Église, je déclare, en vertu de ma mission de confirmer mes frères (cf. Lc 22,32), que l'Église n'a en aucune manière le pouvoir de conférer l'ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l'Église." JP II




Admin



Transmettre un bagage solide. | Nos actions. | Les Fondamentaux de l'éducation. | Les Fondamentaux de la Doctrine Sociale. | Les Fondamentaux de la Foi. | Solidaires dans l'éducation de tout l'homme. | Solidarité Espace Donateurs | Anthropologie | Boutique AESmag | Observatoire



Inscription à la newsletter