Père Yannik Bonnet

Lumen Fidei : les sacrements et la transmission de la Foi. La notion de sacrement.

Ce paragraphe 40 de l'encyclique est très riche et se compose ainsi : une présentation générale des sacrements, puis une brève et dense présentation de chaque sacrement.



Comment faire pour que rien ne soit perdu de la Foi?

Fra Angelico, Chapelle Nicotiniensis.
Fra Angelico, Chapelle Nicotiniensis.
La réponse est au paragraphe 40 de l'encyclique : elle explique ce qu'est la Tradition Apostolique  : " Un contact vivant avec la mémoire fondatrice". 
Pour comprendre l'importance de la mémoire dans le sens théologique, il suffit de relire les paragraphes précédents.
La suite est une explication lumineuse ( c'est le cas de le dire), des sacrements et de leur rôle.

Un livre doctrinal devrait suffire, non?

" Pour transmettre un contenu purement doctrinal, une idée, un livre suffirait sans doute, ou bien la répétition d’un message oral. Mais ce qui est communiqué dans l’Église, ce qui se transmet dans sa Tradition vivante, c’est la nouvelle lumière qui naît de la rencontre avec le Dieu vivant, une lumière qui touche la personne au plus profond, au coeur, impliquant son esprit, sa volonté et son affectivité, et l’ouvrant à des relations vivantes de communion avec Dieu et avec les autres."

Il faudrait un moyen spécial qui mette en jeu toute la personne, corps et esprit, intériorité et relations pour arriver à la foi....est-ce possible?

Mais, oui, c'est possible : 

"Il y a un moyen spécial qui met en jeu toute la personne, corps et esprit, intériorité et relations.Ce sont les sacrements, célébrés dans la liturgie de l’Église. Par eux, une mémoire incarnée est communiquée, liée aux lieux et aux temps de la vie, et qui prend en compte tous les sens. Par eux, la personne est engagée, en tant que membre d’un sujet vivant, dans un tissu de relations communautaires. En conséquence, s’il est vrai de dire que les sacrements sont les sacrements de la foi. "

Cette présentation des sacrements est développée par le théologien Ratzinger dans ses oeuvres complètes, notamment le premier tome édité de ses oeuvres complètes,( Theologia della Liturgia, Liberia Editrice Vaticana) malheureusement non encore traduit en français, sauf dans son livre sur la Liturgie. Voici sur Saint Joseph du Web un bref aperçu : les sacrements du Christ, gestes toujours évangélisateurs, article 1, article 2 et article 3.  On y retrouve cette base littéralement biologique et sociologique des Sacrements, sans les dérives post-conciliaires, grâce à la notion de mémoire et d'historicité du lien avec le Christ.







On retrouve cette notion dans le catéchisme de l'Eglise catholique : l'unique événement de l'histoire qui ne passe pas.

«  N°1085 du catéchisme : Dans la Liturgie de l’Église le Christ signifie et réalise principalement son Mystère pascal. Durant sa vie terrestre, Jésus annonçait par son enseignement et anticipait par ses actes son Mystère pascal. Quand son Heure est venue (cf. Jn 13, 1 ; 17, 1), il vit l’unique événement de l’histoire qui ne passe pas : Jésus meurt, est enseveli, ressuscite d’entre les morts et est assis à la droite du Père " une fois pour toutes " (Rm 6, 10 ; He 7, 27 ; 9, 12). C’est un événement réel, advenu dans notre histoire, mais il est unique : tous les autres événements de l’histoire arrivent une fois, puis ils passent, engloutis dans le passé. Le Mystère pascal du Christ, par contre, ne peut pas rester seulement dans le passé, puisque par sa Mort il a détruit la mort, et que tout ce que le Christ est, et tout ce qu’Il a fait et souffert pour tous les hommes, participe de l’éternité divine et surplombe ainsi tous les temps et y est rendu présent. L’Événement de la Croix et de la Résurrection demeure et attire tout vers la Vie. »[[1]] 

[[1]]   http://www.canonlaw.info/liturgysacraments_casel.htm , paragraphe “ the legacy of Casel and the new catechism.” 
Admin



Les " thèmes de François" | Victoire dans l'épreuve : traduction du Notre Père | Lumen Fidei



Inscription à la newsletter