Père Yannik Bonnet

Lumen Fidei : la plénitude de la foi chrétienne ou la fiabilité de Dieu

Suite de notre brève présentation de l'encyclique.



Un fil d'or

"L’histoire de Jésus est la pleine manifestation de la fiabilité de Dieu." § 15
Dans ce passage de l'encyclique, le pape utilise ce mot comme un fil d'or qui mène à la compréhension du coeur de la foi : la fiabilité de Dieu.

"La preuve la plus grande de la fiabilité de l’amour du Christ se trouve dans sa mort pour l’homme". § 1 6
Aujourd'hui, l'attaque contre Dieu n'est plus de dire : " Dieu est mort", mais de laisser entendre : " Dieu n'est pas fiable". Le fil d'or passe par l'amour, la Croix, puis la Résurrection.

" Maintenant, à la lumière de sa Résurrection, la mort du Christ dévoile la fiabilité totale de l’amour de Dieu." § 17

Lumen Fidei : la plénitude de la foi chrétienne ou la fiabilité de Dieu
Le raisonnement de l'encyclique continue en rappelant que le Christ est fiable par son amour, un amour humain et divin. On retrouve un thème cher au pape Benoît, qui est celui de la puissance effective et actuelle de Dieu dans l'histoire, voir pour ce thème notre article sur les sacrements.

"Cette « foi au Fils de Dieu » est certainement la foi de l’Apôtre des gentils en Jésus, mais elle suppose aussi la fiabilité de Jésus, qui se fonde, oui, dans son amour jusqu’à la mort, mais aussi dans son être Fils de Dieu." § 1 8

Le fondement de l'Histoire permet l'affirmation du kérygme :

" Les chrétiens, au contraire, confessent l’amour concret et puissant de Dieu, qui agit vraiment dans l’histoire et en détermine le destin final, amour que l’on peut rencontrer, qui s’est pleinement révélé dans la Passion, Mort et Résurrection du Christ." § 18

L'aboutissement du fil d'or, le point d'orgue de ce passage de l'encyclique : la foi regarde aussi avec les yeux de Jésus.

Lumen Fidei : la plénitude de la foi chrétienne ou la fiabilité de Dieu
"La foi non seulement regarde vers Jésus, mais regarde du point de vue de Jésus, avec ses yeux : elle est une participation à sa façon de voir. Dans de nombreux domaines de la vie, nous faisons confiance à d’autres personnes qui ont des meilleures connaissances que nous. Nous avons confiance dans l’architecte qui construit notre maison, dans le pharmacien qui nous présente le médicament pour la guérison, dans l’avocat qui nous défend au tribunal. Nous avons également besoin de quelqu’un qui soit digne de confiance et expert dans les choses de Dieu. Jésus, son Fils, se présente comme celui qui nous explique Dieu (cf. Jn 1, 18)."





Sur ces solides fondements, le texte peut ensuite aborder les questions du salut par la foi et de la forme ecclésiale de la foi. Ce sera l'objet de la prochaine partie.

Josefa Petersky
Admin



Les " thèmes de François" | Victoire dans l'épreuve : traduction du Notre Père | Lumen Fidei



Inscription à la newsletter