Père Yannik Bonnet

Lumen Fidei : L'Eglise, Mère de notre Foi



Le mode de transmission de la Foi;

Lumen Fidei : L'Eglise, Mère de notre Foi
Le paragraphe 37 de l'encyclique est rempli d'images suggestives pour faire comprendre la beauté et la simplicité de la transmission de la Foi. Laissons-nous porter par la beauté des phrases :

 "Il s’agit d’une lumière qui se reflète de visage en visage, de même que Moïse portait sur lui le reflet de la gloire de Dieu après lui avoir parlé. "

 "La lumière de Jésus brille, comme dans un miroir, sur le visage des chrétiens, et ainsi elle se répand et arrive jusqu’à nous,"







Miroir de visages en visages, lumière de cierges en cierges, de flammes en flammes...graine féconde, arbre capable de remplir le monde de fruits.

Lumen Fidei : L'Eglise, Mère de notre Foi
" ...comme dans la liturgie de Pâques la lumière du cierge allume beaucoup d’autres cierges. La foi se transmet, pour ainsi dire, par contact, de personne à personne, comme une flamme s’allume à une autre flamme. Les chrétiens, dans leur pauvreté, sèment une graine si féconde qu’elle devient un grand arbre et est capable de remplir le monde de fruits."

Comment être sûr d’atteindre le « vrai Jésus » par delà les siècles ?

Puis le paragraphe suivant s'attaque à une question souvent posée :  "Comment être sûr d’atteindre le « vrai Jésus » par delà les siècles ?" 

La réponse donnée est simple et profondément philosophique. Elle résume le mode de connaissance individuelle dont nous disposons et le complète par le mode de connaissance relationnel.


"Si l’homme était un être isolé, si nous voulions partir seulement du « moi » individuel qui veut trouver en lui-même la certitude de sa connaissance, une telle certitude serait alors impossible. Je ne peux pas voir par moi-même ce qui s’est passé à une époque si distante de moi. Mais tel n’est pas toutefois le seul moyen dont dispose l’homme pour connaître. La personne vit toujours en relation."

L'importance de l'histoire, de la mémoire vivante d'autres : la participation à une mémoire plus vaste;

"Même le langage — les mots avec lesquels nous interprétons notre vie et notre réalité — nous parvient à travers d’autres, il est conservé dans la mémoire vivante d’autres. La connaissance de nous-mêmes n’est possible que lorsque nous participons à une mémoire plus vaste." § 38.



Foi et mémoire sont liés, c'est ce qui fait la définition de l'Eglise

Lumen Fidei : L'Eglise, Mère de notre Foi
" Le passé de la foi, cet acte d’amour de Jésus qui a donné au monde une vie nouvelle, nous parvient par la mémoire d’autres, des témoins, et il est de la sorte conservé vivant dans ce sujet unique de mémoire qu’est l’Église."

L'Esprit Saint est celui qui fait le lien :

"L’Église est une Mère qui nous enseigne à parler le langage de la foi. Saint Jean a insisté sur cet aspect dans son Évangile, en reliant foi et mémoire, et en les associant toutes deux à l’action du Saint Esprit qui, comme dit Jésus, « vous rappellera tout » (Jn 14, 26). L’Amour, qui est l’Esprit, et qui demeure dans l’Église, maintient réunies toutes les époques entre elles et nous rend contemporains de Jésus, devenant ainsi le guide de notre cheminement dans la foi." § 39

Il est impossible de croire seul comme d'aimer en solitaire.

 "Cette ouverture au « nous » ecclésial se produit selon l’ouverture même de l’amour de Dieu, qui n’est pas seulement relation entre Père et Fils, entre « moi » et « toi », mais, qui est aussi dans l’Esprit un « nous », une communion de personnes. Voilà pourquoi celui qui croit n’est jamais seul, et pourquoi la foi tend à se diffuser, à inviter les autres à sa joie. "


Remarquons au passage le rappel trinitaire du coeur de la Foi et fondement de l'Eglise : relation " entre Père et Fils, entre "moi" et " toi", mais aussi dans l'Esprit, un " nous", une communion de personnes.
Admin



Les " thèmes de François" | Victoire dans l'épreuve : traduction du Notre Père | Lumen Fidei



Inscription à la newsletter