Père Yannik Bonnet

Les fiançailles et la Saint Valentin : rendez-vous à Rome pour les Fiancés du monde entier.



Pontificium Concilium Pro Familia

Visitez la page du Conseil Pontifical pour la Famille : ( dont le site en français est très riche )
C'est un grand bol d'air frais que les Fiancés rassemblés autour du Pape François vont offrir à l'Eglise pour une Saint Valentin qui a du sens! 

Lors de la rencontre avec les jeunes de l’Ombrie, à Assise, le 4 Octobre 2013, le Pape François avait déclaré : « Qu’est-ce que le mariage ? C’est une véritable vocation, comme le sont le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux personnes, un homme et une femme, une seule chair, une seule vie. Et le Sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même. Avec ce don, avec la certitude de cet appel, on peut partir en sécurité, on n’a peur de rien, on peut tout affronter, ensemble ! ».

Ils vont se marier à l'Eglise. Le " pour toujours" ne leur fait pas peur!

"Ils ont un dénominateur commun, condition d’ailleurs pour participer à l’évènement : ils vont se marier à l’Eglise. C’est l’idée forte de cette rencontre. Au-delà, nous sentons que les histoires et les parcours diffèrent : certains connaissent les exigences de l’Eglise et ont fait le choix de les vivre, d’autres moins, ou non. Je crois qu’il y aura aussi quelques couples avec enfants." 
Sur Aleteia, le père Ciucci, du Conseil Pontifical pour la Famille donne l'essentiel du déroulement de cette journée phare. Gageons que la grâce touchera ceux qui désirent vivre les exigences de l'Eglise et aussi ceux qui n'ont pas eu cette chance ou pour qui la vie a pris d'autres chemins : il n'est jamais trop tard.

Mais qui était Saint Valentin ?

Tel sainte Philomène, Saint Valentin a été radié du calendrier ( le martyrologue) des saints de l'Eglise catholique comme trop légendaire. Il faut prendre cela non comme une affirmation de la non existence d'un fiancé martyr amoureux de sa fiancé jusqu'au bout et chrétien également jusqu'au bout, mais comme une absence de preuves historiques suffisantes et convergentes sur un seul personnage. Il semblerait plutôt que Saint Valentin et sa fiancée soient le regroupement de traditions orales sur l'héroïsme chrétien de jeunes fiancés des premiers siècles. En conclusion, il y aurait eu bien plus d'un seul Valentin! Voici le résumé de la tradition chrétienne sur lequel fut bâtie la " legenda" de saint Valentin, legenda signifiant non pas légende au sens de fable mais " ce qui doit être lu, rapporté, transmis". La legenda de saint Valentin a donc été transmise oralement puis enjolivée ou regroupée avec d'autres " legenda", ce qui rend l'analyse historique difficile mais n'enlève rien au sens profond : fiancés dans le Christ, les jeunes couples chrétiens sont fidèles à leur amour mutuel et à leur amour du Christ. 

"Aux débuts du christianisme alors que toute l'Europe n'est pas encore convertie, l'empereur Claude II le Gothique, n'aimant en rien les chrétiens et voulant interdire le mariage afin que plus d'hommes soient envoyés à la guerre, est informé des consultations de Valentin qui marie les chrétiens : il ordonne alors l'arrestation de Valentin.

Valentin refuse de se soumettre à la volonté de l'Empereur, et se retrouve mis à la geôle. À cette occasion, il rencontre la fille de son geôlier, une aveugle de naissance nommée Julia. Durant sa captivité, Valentin entretient des relations amicales avec Julia qui, du fait de sa cécité, demande à Valentin de lui décrire le monde. Julia, par amour envers Valentin, lui apporte à manger jusqu'au soir où, selon la tradition, un miracle se produit : certains témoins disent avoir aperçu une vive et forte lumière par la fenêtre de sa cellule, alors que Julia retrouve la vue et déclare : « Maintenant je vois ! Je vois le monde tel que vous me l'avez décrit ! »

L'évènement parvient jusqu'aux oreilles de Claude II le Gothique, qui n'apprécie que peu ce genre d'épisode, et ordonne sur le champ l'exécution de Valentin. Le jour de son exécution, il est roué de coups par les légionnaires romains et décapité sur la voie Flaminia, le 14 février 269." ( source Wikipédia)

La trame du martyr de Valentin servit aussi pour la pièce Polyeucte, de Corneille. On y retrouve tous les ingrédients de l'amour humain et divin autour du martyr de Polyeucte/valentin, fidèle à tous ses amours jusqu'au bout et provoquant la conversion au Christ de ceux qu'il aime....et de ses persécuteurs.


 

"Polyeucte va être exécuté s'il ne renonce pas à sa foi chrétienne. Sa femme Pauline l'adjure de renoncer à sa foi par amour pour elle :

— Pauline : Quittez cette chimère, et m'aimez.

— Polyeucte : Je vous aime,

Beaucoup moins que mon Dieu, mais bien plus que moi-même.

(Acte IV, scène III)"

On peut lire ici le résumé par Corneille lui-même de sa pièce et sa méthode de travail mêlant légende, recherches historiques dans les annales chrétiennes et génie littéraire.

On voit que les jeunes couples fidèles des premiers temps de l'Eglise sont en réalité ceux qui furent à l'origine de cette fête de la saint Valentin. Une fête qui a de l'avenir et du sens, bonne fête à tous les fiancés !

 

Admin



Les " thèmes de François" | Victoire dans l'épreuve : traduction du Notre Père | Lumen Fidei



Inscription à la newsletter