Père Yannik Bonnet

Le pape François et Jean-Paul II : même discours déstabilisant pour les médias.



A contrario

Bergoglio et Jean-Paul II
Bergoglio et Jean-Paul II
Le Pape François est passé au crible des analyses médiatiques, chacun essayant de l'interpréter à sa sauce ou de le tirer vers son propre désir. 
Des journalistes anti-pape François et anti-Eglise peuvent être plus lucides que d'autres et montrer réalisme et compétence, quand bien même leur discours est anti-clérical et bourré d'a-priori et de clichés négatifs, ils connaissent leur sujet : on peut lire ici un exemple rassurant : non le Pape n'a pas décidé de faire fi de la foi catholique, non les ennemis de l'Eglise ne désarment pas non plus. Un bon vieil article fulminant chez les ennemis de l'Eglise qui trouvent dans le pape François tous les travers d'un Jean-Paul II !

Un ensemble cohérent

Le Pape François ne peut être réduit à une interview, fusse celle donnée aux Jésuites...ou bien la conférence donnée dans l'avion. Ou bien sa lettre à un athée. Ou bien ses livres déjà nombreux...
De ce qu'il dit et écrit se dégage une culture immense : on est loin du populisme que les journaux essaient de mettre en avant. L'interview donnée aux Jésuites prise dans son ensemble et lue dans son entier ( un exercice salutaire qui fait trouver les résumés fades et tendancieux)  dit bien d'autres choses que ce qu'on veut lui faire dire en l'écorchant, en la tailladant, en mettant bout à bout des citations privées de leur contexte.
Mais voilà, elle est disponible gratuitement et chaque adulte doté d'un peu d'autonomie intellectuelle peut aller voir de lui même.
Simplement voici notre seule analyse : allez lire le texte en entier ! Et relevez tout ce que les médias n'ont pas relevé car bien trop positif ( et même détendant, comme la manière de Bergoglio de faire cours à ses étudiants de littérature...)

La Miséricorde dans l'Eglise, ce n'est pas nouveau!

Le Pape François va canoniser Jean-Paul II et le Pape Jean. Ces deux figures complémentaires tant par leur tempérament que par leur action dans l'Eglise...ce que François dit avec force et impact, déstabilisant les journalistes, n'est autre que l'Evangile. 
Nous citons par exemple ce passage et cet article de Famille Chrétienne sur l'appel au respect de la Vie :
« Chaque enfant non né, mais injustement condamné à être avorté, a encore expliqué le pape François, possède le visage du Seigneur qui, avant même de naître puis à peine né, a fait l’expérience du refus du monde. Et chaque personne âgée, même si elle est malade ou en fin de vie, porte en elle le visage du Christ. » Et le pape François de lancer :  « On ne peut les éliminer ! »



Pour ceux qui imaginent entre le pape François et Jean-Paul II ( et Benoît! et les autres) des ruptures et des divergences fondamentales, pour les journalistes-analystes qui pinaillent à la recherche d'une dialectique vendeuse, nous citons juste ce petit passage des JMJ de Rio où le Pape François rappelle :

"Je vois en vous la beauté du visage jeune du Christ et mon cœur est plein de joie ! Je me souviens des premières Journées mondiales de la Jeunesse  au niveau international. Elles furent célébrées en 1987 en Argentine, dans ma ville de Buenos Aires. Je garde vivantes en mémoire ces paroles du bienheureux Jean-Paul II  aux jeunes : « J’attends beaucoup de vous ! J’attends surtout que vous renouveliez votre fidélité à Jésus Christ et à sa croix rédemptrice » (Discours aux jeunes (11 avril 1987) : Insegnamenti, X/1 (1987), p. 1261)."

Le pape François et Jean-Paul II : même discours déstabilisant pour les médias.
Le pape François a donc été profondément impliqué dans les JMJ de 1987 en Argentine. L'histoire dira un jour ce que le pape Jean-Paul II et lui ont partagé à cette époque. Une chose est certaine : le discours des deux peut être lu comme un seul discours, celui du Christ, autour de la Croix du Christ, cet élément que les médias ne peuvent saisir...Voici un bel extrait du discours de Jean-Paul II à l'époque :

"Grazie, carissimi giovani perché nella rappresentazione della realtà latinoamericana avete voluto farvi eco dell’invito alla speranza che ci viene da Cristo. Sì, anche io voglio ripetere con voi: “America Latina: sii te stessa! Nella tua fedeltà a Cristo, resisti a coloro che vogliono soffocare la tua vocazione di speranza” (Ioanis Puali PP. II, Discorso a Santo Domingo ai Vescovi della Conferenza Episcopale dell’America Latina , 12 ott. 1984: Insegnamenti di Giovanni Paolo II, VII/2 [1984] 894).

Con queste parole, ho voluto pregarvi anche perché l’America Latina è il “continente della speranza”: per la fedeltà a Cristo, che questo continente esprime nella maggioranza dei suoi abitanti, e per la fedeltà all’unica speranza, che è la croce di Cristo."


" Merci chers jeunes parce que dans la représentation de la réalité latino-américaine, vous avez voulu vous faire l'écho de l'invitation à l'espérance qui nous vient du Christ. Oui, moi aussi, je veux redire avec vous : " Amérique latine, sois toi-même ! Dans ta foi au Christ, résiste à ceux qui veulent étouffer ta vocation à l'espérance ! Avec ces mots, j'ai voulu vous demander cela aussi parce que l'Amérique Latine est le " continent de l'Espérance" : par la foi au Christ, que ce continent exprime dans la majorité de ces habitants, et par la fidélité à l'unique espérance, qui est la Croix du Christ".

Et voilà que ce continent donne le pape François à l'Eglise universelle, le pape de l'Espérance !
Le pape François et Jean-Paul II : même discours déstabilisant pour les médias.
Admin



Transmettre un bagage solide. | Nos actions. | Les Fondamentaux de l'éducation. | Les Fondamentaux de la Doctrine Sociale. | Les Fondamentaux de la Foi. | Solidaires dans l'éducation de tout l'homme. | Solidarité Espace Donateurs | Anthropologie | Boutique AESmag | Observatoire



Inscription à la newsletter