Père Yannik Bonnet

L'avenir de la France est-il gravement menacé? Père Bonnet



L'avenir de la France est-il gravement menacé ?
Quand on me pose cette question, on s'attend généralement à ce que j'évoque la possibilité d'une crise économique pire que celle de 1929, concomitante ou non avec des violences provoquées par Daech sur notre sol. Ces menaces sont bien réelles mais, pour douloureuses qu'elles soient, elles ne compromettraient pas l'avenir de la société à moyen et encore moins à long terme. Infiniment plus inquiétant est l'impact de la déferlante pornographique qui fait des ravages dans notre jeunesse dès l'âge de raison.

Il s'agit bien d'une stratégie luciférienne dont l'objectif est d'imprimer dans la mémoire profonde de chaque jeune une vision de l'amour homme-femme réduit à l'acquisition et à la pratique d'une technique de rapports sexuels, destinée à procurer le maximum de plaisir sensuel. Les témoignages des épouses, dont les maris n'ont été contaminés que vers l'âge de quarante ans ou plus, sont édifiants et donnent à penser que les ravages provoqués chez les garçons, cible privilégiée de l'offensive, par les vues pornographiques, obéreraient de façon durable ou définitive leur capacité à construire un couple solide et soucieux du respect de la personne humaine.

Quand on prend conscience que l'école devient, dans ce domaine, un lieu de perversion des âmes, à l'instigation du pouvoir politique, et que des chefs d' établissements et des professeurs en sont les moteurs ou les complices, on ne peut qu'être effrayé des conséquences sociales qui vont peser sur l'état de mariage.

La famille est la cellule de base de la société humaine, c'est aussi celle de l'Eglise, et sa stabilité dépend de la fidélité, consciente ou inconsciente, au projet divin de création :"A l'image de Dieu, homme et femme, Il les créa ...". Malheureusement l'Enseignement Catholique est lui-même contaminé, ce qui n'est pas surprenant étant donné sa dépendance vis à vis de l' Education Nationale. Il ne faut donc pas s'étonner que se créent des dizaines d'écoles sans contrat chaque année, à l'instigation de parents décidés à protéger leurs enfants, entre autres dangers, de celui causé par une perverse contre-éducation sexuelle.

Quand j'ai créé en 2003, avec un père de famille, l 'association AES, pour aider les familles à faire face au surcoût de ce type d'écoles, c'est parce que nous étions, tous deux, conscients des dangers potentiels encourus par la jeunesse dans les écoles sous tutelle étatique. Et c'était neuf ans avant le début du quinquennat Hollande! S'il y a une initiative que nous ne regrettons pas malgré le surcroît de préoccupations imposées à des personnes bien occupées, c'est bien celle là!

Hélas, je ne suis pas certain que tous les parents catholiques soient bien conscients du danger spirituel et moral couru par leurs enfants munis de téléphones portables connectables à Internet. Et je n'ai pas l'impression que la hiérarchie ecclésiastique alerte suffisamment les familles sur les dangers que les images pornographiques font peser sur la solidité des mariages dans l'avenir. Paradoxalement, pour revenir sur le début de ma réflexion, il se pourrait  que la situation actuelle catastrophique contribue entre autre à remettre de l'ordre dans les consciences. Je ne souhaite pas de mal à ma chère patrie, mais, ô mon Dieu, sors-la de l'esclavage pornographique qui la menace!

PèreY. Bonnet

L'avenir de la France est-il gravement menacé? Père Bonnet
Admin



Transmettre un bagage solide. | Nos actions. | Les Fondamentaux de l'éducation. | Les Fondamentaux de la Doctrine Sociale. | Les Fondamentaux de la Foi. | Solidaires dans l'éducation de tout l'homme. | Solidarité Espace Donateurs | Anthropologie | Boutique AESmag | Observatoire



Inscription à la newsletter