Père Yannik Bonnet

Comment gagner sa vie en servant Dieu, sa patrie et la culture ? Père Y. Bonnet



Comment gagner sa vie en servant Dieu , sa patrie et la culture ?
C'est un garçon de vingt ans qui se pose et qui me pose cette question. Il termine sa "prépa " scientifique. Je me rappelle très bien qu'à son âge  j'avais une Foi en béton, j'aimais passionnément ma patrie et j'avais plus de goût pour la culture que pour les maths! Mais, ayant terminé la pénible période de ladite " prépa ", assoiffé du désir de fonder une famille et rempli de l'espérance d'avoir beaucoup de descendants, je me souciais surtout d'être en mesure de les nourrir convenablement.

C'est pourquoi j' admire ce garçon qui, tout en étant réaliste économiquement parlant, se donne un projet de vie d'une grande noblesse : il parle clairement d'évangéliser, ce qui n'est pas un terme vague et anodin. Mais je m'empresse de le rassurer, le Seigneur connait le fond des coeurs et Il saura faire appel à lui, en tenant compte des talents et des goûts  dont Il l'a pourvu.

A l'époque  où j'étais paisiblement en quête d'une jeune personne du sexe féminin  à la fois capable de me supporter et d'envisager la perspective de donner la vie à, mettons, une demi douzaine d'enfants au minimum, je cherchais en parallèle une entreprise susceptible de m'engager comme ingénieur de recherche. Cette double recherche ne m'empêchait pas de rester fidèle à la pratique religieuse, mais elle m'occupait nettement plus que l'évangélisation, la culture et la patrie.
Avec le recul, quand je relis ma vie, je m'aperçois que le Seigneur m'a laissé le temps de trouver la jeune personne adéquate ( deux ans de recherche ! ), de me marier dix mois plus tard, de faire rapidement une thèse d'ingénieur tout en accueillant un premier garçon et d'entamer vraiment ma vie professionnelle à moins de vingt cinq ans. Je n'aurais jamais imaginé qu'Il me mobiliserait très vite pour Ses objectifs à Lui !

Et pourtant c'est ce qu'Il a fait en me poussant à mettre en place deux ans plus tard dans mon entreprise un syndicat de cadres non chrétien, au nom de mes convictions catholiques, pour battre aux élections suivantes le syndicat " chrétien ", fort complaisant à l'époque avec l'analyse marxiste et la lutte des classes! Entre temps, j'avais eu la joie d' accueillir deux nouveaux enfants et j'arrivais bien à les nourrir tous les trois ainsi que leurs parents! Je dis donc à ce garçon : " Pense d'abord à ton devoir d'état, tu vas entrer dans une école d'ingénieur, forme-toi solidement pour être à la hauteur de ce devoir. Sois un bon et solide professionnel, un chrétien doit donner l'exemple dans sa vie de travail. Jésus a travaillé de douze ans à trente ans avant d'évangéliser publiquement, ce qui ne l'a pas empêché, avec ses parents, de fréquenter la synagogue le jour du sabbat, d'aller chaque année fêter la Pâque à Jérusalem et de témoigner de son amour pour le prochain.

Et puis, tu verras, le Seigneur, qui connait tes bonnes dispositions et mieux que toi tous tes charismes, va te pousser à entreprendre des missions que tu n' imagines même pas et où tu vas révéler ta personne, pour le plus grand bien de l'évangile, de la France et de la culture. Crois-moi , si tu n'es pas " carriériste " , tu sauras servir ton Dieu, ton prochain, ta patrie, la culture et ..... nourrir ta famille ! Ton coeur est bon, ton désir est noble et la Grâce de Dieu, je peux te l'assurer, ne te fera jamais défaut . Vas , mon gars, ma prière t'accompagne ! " .

Père Yannik Bonnet
Admin



Transmettre un bagage solide. | Nos actions. | Les Fondamentaux de l'éducation. | Les Fondamentaux de la Doctrine Sociale. | Les Fondamentaux de la Foi. | Solidaires dans l'éducation de tout l'homme. | Solidarité Espace Donateurs | Anthropologie | Boutique AESmag | Observatoire



Inscription à la newsletter