Père Yannik Bonnet

Chroniques sur Saint Joseph, 6, par le Père Y. Bonnet



Quelques mois plus tard, la Sainte Famille n'a pas encore quitté Bethleem pour revenir à Nazareth. Dans la petite bourgade, depuis l'afflux des juifs venus pour le recensement, le calme est revenu. Mais un événement imprévu se produit, une caravane entre dans le village, trois nobles personnages accompagnés de leurs serviteurs, qui déchargent les bagages et les portent au caravansérail.

L'évangéliste Matthieu nous dit qu'ils viennent d'Orient et la tradition qu'il y en avait un originaire d' Afrique. Ils arrivent de Jérusalem ,où ils ont semé le trouble en racontant qu'ils ont observé, chacun dans leur pays, une nouvelle étoile qui annonce la naissance du " Roi des Juifs ".

Manifestement leur convergence en temps et en lieu relève du mystère, et leur motivation est inspirée d'en Haut, puisqu'ils sont venus pour adorer ce " Roi ", né certainement au moment où ils ont repéré l'étoile. Le plan divin de salut universel a voulu que les nations païennes soient, elles aussi, avisées du mystère de l' Incarnation  grâce à cette révélation " privée " faite à trois sages astronomes profondément religieux et assoiffés de Vérité.

Le lendemain de leur arrivée, l'étoile leur ayant indiqué la maison du " Roi ", ils sont venus l'adorer et lui offrir des cadeaux, signe de leur amour. Sans bien sûr se douter que l'or permettrait à cette famille d'acquérir rapidement les montures nécessaires pour une fuite précipitée en Egypte. En obéissant à nouveau à l'avertissement céleste, ils ne sont pas repassés voir Hérode et ont ainsi permis le sauvetage du Messie.
Nous pouvons admirer Joseph  qui va en pleine nuit organiser la fuite, sans paniquer, sans affoler Marie , sans gémir sur le fait que le retour à Nazareth tant désiré est reporté sine die. Certes l'or des Mages lui permet d'acheter deux ânes mais, pour pouvoir partir à l'aube, il fallait une personnalité exceptionnelle : comme dit Saint Thomas d'Aquin , la Grâce ne fait pas l'économie de la nature. Certes le Seigneur avait pourvu Joseph de dons remarquables, mais il fallait les mettre en oeuvre et il l'a fait. Il a su aussi faire confiance à son épouse Marie  pour qu'elle prépare le strict nécessaire pour une fuite précipitée, pendant qu'il s'occupait du problème des montures. Pensons à ce voyage éreintant, à l'arrivée en pays inconnu, sans relations, sans travail et sans logement : une fois de plus tout est à refaire, en sauvegardant une jeune maman et un tout petit enfant. La Providence a certainement mis sur leur route en Egypte des personnes compatissantes  car il y avait des traditions vivaces d' hospitalité à cette époque dans ces régions en partie désertiques. Mais ce qui est certain, c'est que Joseph , vivant entre Jésus et Marie, continuait à grandir dans la sainteté. Ce grand juste , comme le qualifie l'évangile, devenait dans ces épreuves répétées l'immense Saint que nous honorons depuis des siècles.
Toujours est-il que le féroce Hérode avait rapidement compris qu'il avait été floué par les Mages et il avait ordonné le massacre des enfants de moins de deux ans à Bethleem et dans les environs. Il n'a pas survécu longtemps à cet ignoble forfait et Joseph, une fois de plus, a été alerté par le Ciel. La Sainte Famille est enfin revenue à Nazareth, où Joseph a repris son travail  pour assurer à tous trois une vie pauvre, digne, rythmée par la prière et embellie par l'amour mutuel. Et Jésus a pu grandir et se fortifier, en âge, en sagesse et en Grâce.

Père Y. Bonnet

Admin




Liberté, Autorité et Obéissance. | Commentaires d'Evangile. | Guide Pour la Sainteté ( GPS ) | Foi, Magistère et Catéchisme de l'Eglise Catholique



Inscription à la newsletter