Père Yannik Bonnet

Chroniques sur Saint Joseph, 4, par le Père Y. Bonnet



Saint Joseph 4
Dans la culture judaïque de l'époque, quand un homme et une jeune fille étaient accordés l'un à l'autre en mariage, ils ne commençaient pas forcément aussitôt la vie commune, notamment dans le cas où l'épouse était une très jeune fille. En outre, pour ce qui concerne Marie et Joseph, leur accord mutuel de se garder vierges incitait l'époux à installer tranquillement sa jeune épouse dans la petite maison où elle avait vécu les trois premières années de sa vie avec ses parents à Nazareth.

Cette disposition explique que la venue de l'ange Gabriel, envoyé par Dieu pour annoncer à Marie l'ampleur de sa prédestination, ait pu être totalement ignorée de Joseph. Au cours de cette Annonciation , il n'était pas question pour Marie d'en faire part à son époux. De cette entrevue celui-ci ne saura qu'une chose, c'est que la cousine Elisabeth est enceinte de six mois et que Marie a décidé d' aller l'aider à tenir sa maison pendant les trois derniers mois de grossesse.

Le discret Joseph ne cherche pas à savoir comment Marie l'a appris. Il ne se préoccupe que d'assurer à Marie un voyage sans danger. Marie est elle-même enceinte depuis son Fiat, elle le sait, mais c'est le secret du Roi et elle n'en dit rien à son époux. La première à entrer dans la confidence sera la vieille cousine Elisabeth  "prévenue " par le futur Jean-Baptiste, lui-même " alerté " par l'Esprit Saint. Tout est désormais en place pour l'épreuve décisive que va vivre Joseph et quelle épreuve ...!
Trois mois plus tard, Jean Baptiste vient au monde et c'est la joie non seulement pour les vieux époux et pour Marie mais, bien sûr , pour toute la parentèle et le voisinage. La nouvelle de la grâce donnée à Elisabeth et Zacharie se répand et parvient à Joseph, qui se dépêche de partir pour assister à la circoncision qui a lieu rituellement huit jours après la naissance. C'est en confirmant par écrit que le prénom du nouveau-né est Jean que Zacharie retrouve la voix pour louer le Seigneur et prophétiser ce que seules  Marie et Elisabeth peuvent comprendre : le salut du monde est en route "grâce à la tendresse et à l'amour de notre Dieu, quand nous visite l'astre d'en haut , pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l'ombre de la mort , pour conduire nos pas au chemin de la Paix ".


Pauvre Joseph , pour lui ce n'est pas la paix, il ne dit rien mais il a bien vu que la toute jeune fille partie trois mois plus tôt est maintenant une jeune femme enceinte de trois mois. C'est l'immense épreuve , incompréhensible et immensément douloureuse, les idées tournent dans sa tête le torturant nuit et jour; le chemin du retour est sinistre, silencieux. Marie est consciente du drame que vit son cher mari et elle ne peut rien lui dire.

Le grand juste qu'est Joseph ne finit par voir qu'une solution, répudier discrètement son épouse en lui donnant, pour assurer sa sécurité, l'acte prévu par la juridiction mosaïque. Il n'a pas le temps de le faire, le Ciel reprend la situation en main, avertit Joseph du plan divin, lui révèle ainsi la mission extraordinaire de son épouse et ... la sienne.

Le jour suivant , c'est la grande émotion des retrouvailles , l'un tout confus d'avoir été effleuré par un horrible soupçon, l'autre toute confuse d'avoir dû le laisser " mijoter " dans sa détresse. Ne vous étonnez pas que le Pape Saint Jean-Paul II ait pu admirer autant la plénitude de cet amour conjugal exceptionnel  qui montre que les dimensions du mariage humain doivent plus à l'union des âmes qu'à celle des corps.


Père Y. Bonnet

Chroniques sur Saint Joseph, 4, par le Père Y. Bonnet
Admin




Liberté, Autorité et Obéissance. | Commentaires d'Evangile. | Guide Pour la Sainteté ( GPS ) | Foi, Magistère et Catéchisme de l'Eglise Catholique



Inscription à la newsletter