Père Yannik Bonnet

Christiane Taubira est partie, le vrai sujet est ailleurs. Père Y. Bonnet



Que penser du départ de Christiane Taubira avec un peu de recul ?
Beaucoup de Français s'en réjouissent, estimant que le successeur ne saurait être pire, et de ce point de vue, on ne peut pas vraiment leur donner tort. Le premier Ministre tenait certainement à ce départ pour conforter l'image " sécuritaire " qu'il veut donner de lui-même. En revanche, le souvenir de la déconvenue de Lionel Jospin à la présidentielle de 2002 doit en faire frémir quelques uns. En effet, l'ancienne Garde des Sceaux ne manque pas de charisme et elle peut fédérer la gauche du PS ainsi que les écologistes et quelques autres. A moins qu'elle n'accepte un cadeau de rupture de grande valeur, pour prix de sa neutralité!

Pour ma part , je pense que le gouvernement va encore perdre des soutiens au sein de la majorité parlementaire à un moment  où deux grands dangers nous menacent. Le premier danger, c'est celui de notre santé économique qui continue à se dégrader dans un contexte mondial fragilisé et fébrile dans le domaine des monnaies. Il est vrai que nous ne sommes plus en 1929 mais cela n'a rien de rassurant, car la crise mondiale qui se profile promet d'être bien pire en raison de la globalisation.


Le deuxième danger , c'est celui du Djihad , car les difficultés militaires de Daech ne peuvent qu'inciter ses dirigeants à déclencher des attentats terroristes d'envergure  sans commune mesure avec ceux que nous avons connus jusqu'à présent. Nous nous rapprochons donc à grande vitesse de ce que Marthe Robin m'avait dit en 1973 : " Vous n'imaginez pas jusqu'où la France dégringolera ! ".

On y arrive et si, à mon avis, il faut en priorité s'y préparer spirituellement, il n'est pas inutile de s'y préparer dans l' ordre prudentiel. Mes souvenirs de la période de la deuxième guerre mondiale me disent que la solidarité et la complémentarité des talents permettent de faire face à beaucoup de difficultés. Le profond égoïsme  engendré par la prospérité économique et la folie de consommation qui en a résulté  commencent à se lézarder lentement mais sûrement. En revanche, ce qui reste très préoccupant, c'est la fragilité des ménages et les dégâts qu'elle engendre sur la jeunesse. Autre préoccupation , la rentabilité du trafic de la drogue a fait se multiplier les bandes de trafiquants, équipés d'armes de guerre et habitués à s'en servir. Toutes ces considérations m'ont conduit à estimer qu'en définitive le départ de Christiane Taubira ne relevait que des manoeuvres politiciennes qui excitent le monde des media mais n'ont pas d'importance réelle sur l'état du pays.

L'avenir de la France, en dernier ressort , ne peut se jouer que dans l'ordre surnaturel. Que le Seigneur veuille la rétablir dans sa mission de Fille aînée de l'Eglise ne fait aucun doute. Qu'Il provoque des conversions incroyables de personnes situées aux antipodes de la Foi, je viens encore d'en avoir un témoignage bouleversant tout récemment. Qu'Il entre en relation directe avec des Musulmans, cela se multiplie et commence à inquiéter les autorités religieuses islamiques. Mais il est capital que le renouveau actuel de la prière et notamment de celle du Rosaire, celui de l'adoration eucharistique, celui plus discret de la confession, incontestables chez les catholiques pratiquants, deviennent un véritable " ouragan " spirituel qui balaie les ruines causées par cette ignoble contreculture mondialiste , amorale, matérialiste, venue d'outre atlantique.

Père Y. Bonnet
Admin



Conversion de la France



Inscription à la newsletter